Généralités

La méthanisation est un procédé naturel de digestion anaérobie (en absence d'oxygène) de la matière organique. Le procédé industriel équivaut au procédé naturel prenant place dans les marais ou dans le système digestif des ruminants par exemple. Ce procédé permet de valoriser les déchets organiques (fumiers, lisiers, issues de culture...etc) grâce à leur pouvoir méthanogène. En effet, cette fermentation permet d'obtenir en sortie un biogaz composé d'au moins 50% de méthane et un digestat idéal pour une fertilisation innodorante des sols agricoles.

Hydrolyse

Il s'agit de l'étape la plus lente. Elle correspond à une hydrolyse de la matière organique introduite dans le digesteur. Par action de molécules d'eau la matière entre progressivement en décomposition. 

Acidogénèse et acétogénèse

Ces deux étapes sont essentielles dans la production de biogaz. Des alcools, acides et acétates sont produits ainsi que des gaz précurseurs du méthane tels que l'hydrogène et le dioxyde de carbone. Ces composés serviront ensuite lors de la méthanogénèse. Cette étape est plus rapide que l'hydrolyse et nécessite une surveillance de paramètres sur les sites de méthanisation.  

Méthanogénèse

Etape qui consiste à produire le méthane (composant du biogaz) à partir des substances précédemment obtenues. Il existe plusieurs réactions possibles : une réaction hydrogénotrophe et une réaction acétotrophe.